Le Québec compte plus de 1400 entreprises de 1ère, 2e et 3e transformation d’aluminium réparties dans toutes les régions de la province. Des 30 000 emplois que compte l’ensemble de l’industrie de l’aluminium, les deux tiers sont concentrés en transformation (en incluant les équipementiers).

Au Québec, les manufacturiers utilisent l’aluminium pour créer des produits finis ou des composantes qui entrent dans le procédé de fabrication d’une multitude de marchandises. L’offre de service québécoise inclut différents procédés de transformation couvrant l’essentiel des besoins des donneurs d’ordres désirant faire une plus large place à l’aluminium dans la fabrication de leurs produits finis.

Actifs dans de nombreux marchés tels que les transports, la construction, les infrastructures, l’aérospatiale, etc. les transformateurs québécois réalisent annuellement un chiffre d’affaires de l’ordre de 6,7 G$.

Quelques exemples de produits issus de la transformation de l’aluminium :

Extrusion

Le procédé d’extrusion consiste à soumettre une billette cylindrique d’aluminium à la matrice d’une presse hydraulique, de sorte que le métal en ressorte dans la forme désirée. Les pièces ainsi obtenues sont utilisées dans une multitude d’applications, dont la construction, le transport et l’énergie, pour ne nommer que celles-là.

Forge

L’aluminium forgé permet de créer des pièces en trois dimensions offrant une plus grande résistance et une intégrité accrue. L’aluminium y est pressé, pilonné ou serré à fortes pressions, à chaud ou à froid. Les pièces produites par forgeage sont toutes désignées pour les utilisations où la performance, la résistance et la sécurité sont recherchées, comme dans le cas de véhicules devant diminuer leur poids pour de meilleures performances énergétiques.

Fonderie

La fonderie est un procédé simple et économique qui consiste à verser le métal liquide dans des moules pour produire un large éventail de pièces. Différents procédés de moulage permettent de répondre à différents besoins : production de masse, production de pièces complexes en faibles quantités ou encore, production de pièces très spécialisées employées notamment dans l’industrie aérospatiale.

Laminage

Le processus de laminage vise à réduire l’épaisseur des lingots d’aluminium par compression du métal chaud entre deux cylindres, pour créer des feuilles ou des plaques selon l’épaisseur et la dureté désirée.

Tiges et câbles

Les alumineries et les manufacturiers de câbles produisent des tiges directement à partir du métal liquide. Ces tiges sont ensuite amalgamées pour produire des fils électriques et des câbles.

Si vous avez des besoins en approvisionnement d’aluminium transformé, consultez le Répertoire des distributeurs québécois d’aluminium pour trouver rapidement les fournisseurs de tiges, tubes, plaques et extrusions en fonction des alliages souhaités.

Si vous avez des besoins en approvisionnement d’aluminium transformé, consultez le Répertoire des distributeurs québécois d’aluminium pour trouver rapidement les fournisseurs de tiges, tubes, plaques et extrusions en fonction des alliages souhaités.