Le secteur de l’aluminium est un acteur clé de l’économie circulaire puisque le matériau peut être recyclé à l’infini tout en ne nécessitant qu’une fraction de l’énergie utilisée pour produire le métal primaire (5 %). De ce fait, l’analyse du cycle de vie (ACV) devient un outil essentiel pour déterminer les impacts environnementaux associés à l’aluminium, soit de l'acquisition des matières premières à l'élimination finale. Le recyclage de l’aluminium constitue l’un des aspects les plus importants dans le cycle de vie du produit.

Cycle de vie de l’aluminium

Le cycle de vie de l’aluminium va de l’extraction au recyclage. Voici les étapes [1] :

  1. Extraction de la bauxite
  2. Production d’alumine
  3. Production d’aluminium de première fusion
  4. Transformation de l’aluminium
  5. Fabrication de produits en aluminium
  6. Phase d’utilisation
  7. Recyclage et production d’aluminium de deuxième fusion
  8. Boucle infinie de l’étape 4 à l’étape 7

Il est important de mentionner qu’il peut y avoir un premier recyclage avant l’étape d’utilisation lors de la production industrielle. De plus, la phase d’utilisation peut se faire sur une période assez longue (plusieurs années) puisque la durée de vie d’un bâtiment ou d’un avion peut s’échelonner sur des dizaines d’années, voire des centaines d’années pour les infrastructures telles que les ponts.

Recyclage de l’aluminium

L’aluminium est l’un des matériaux les plus recyclés. Près de 75 % de l’aluminium produit dans le monde, et ce, depuis le début de la production industrielle, est toujours utilisé aujourd’hui.[2] L’aluminium peut être recyclé indéfiniment dans une véritable boucle fermée. Le recyclage de l’aluminium est relativement simple et consomme moins de 95 % d’énergie que le procédé d’électrolyse.[3] En d’autres termes, il est plus payant de recycler l’aluminium que de le jeter.

Le processus de recyclage

Les grandes étapes du processus de recyclage sont les suivantes :

  • Collecte
  • Préparation des déchets
  • Fonte
  • Raffinage
  • Refonte

L’aluminium peut être recyclé indéfiniment sans perdre ses propriétés ou sa valeur. Cependant, la valeur peut fluctuer sur le marché. Généralement, l’aluminium est combiné avec d’autres matériaux dans la production de produits finis. Il faut séparer les composantes plastiques, ferreuses, les peintures, etc. Évidemment, la plus grande quantité de résidus d’aluminium neufs provient des producteurs, dont la composition des alliages est connue et l’aluminium n’est généralement pas pollué. Les autres déchets proviennent de produits finis utilisés et de pièces de construction.

Économie circulaire

L’économie circulaire est définie comme étant un système de production, d’échange et de consommation visant à optimiser l’utilisation des ressources à toutes les étapes du cycle de vie d’un bien ou d’un service, dans une logique circulaire, tout en réduisant l’empreinte environnementale et en contribuant au bien-être des individus et des collectivités. AluQuébec facilite le développement d’actions porteuses afin de favoriser le réemploi, le recyclage et toute autre action de la chaîne de valeur notamment par le biais de son chantier Valorisation et recyclage d’aluminium.

Références :
[1] Association de l’aluminium du Canada (2010). L’AVENIR S’IMAGINE EN ALUMINIUM. Document PDF. Repéré à https://www.cebq.org/wp-content/uploads/2015/09/Responsabilitecitoyenneetinnovation.pdf p.4
[2] Association de l’aluminium du Canada. (2008). L’avenir s’imagine en aluminium. Document PDF. Repéré à http://www.bape.gouv.qc.ca/sections/mandats/La%20Romaine/documents/DM14.pdf p.12
[3] Quantil Sustainability counts. (2010). L’analyse du cycle de vie comme outil de conception de bâtiments durables. Document PDF. Repéré à www.quantis-intl.com p.53