AluQuébec lance un nouveau chantier : Aluminerie de l'avenir

Montréal, le 28 septembre 2022 – AluQuébec, la Grappe industrielle de l’aluminium du Québec, lance le chantier Aluminerie de l’avenir, dont le mandat est de prioriser et de mettre en œuvre les actions permettant à l’industrie de l’aluminium québécoises de demeurer compétitive et ainsi en assurer sa pérennité sur l’échiquier mondial.

Rappelons qu’en 2018, le gouvernement du Québec avait octroyé un important soutien financier à AluQuébec pour lui permettre d’étudier et d’imaginer un modèle d’usine du futur dans le but de développer en amont, les technologies pour rendre l’industrie de l’aluminium encore plus compétitive. Au cours des dernières années, ce projet a mobilisé toutes les parties prenantes de la filière pour colliger les informations nécessaires à la réalisation de ce mandat. De ce fait, plusieurs axes stratégiques ont été identifiées et des études ont été réalisées. De ces études, plus d’une centaine de recommandations ont été émises. Un comité de suivi avait alors été créé et aujourd’hui, dans une volonté de monter en puissance le rôle de ce comité, AluQuébec a mis sur pied le nouveau chantier Aluminerie de l’avenir.
 
Objectifs du chantier Aluminerie de l’avenir
Composé de différents intervenants du milieu et dirigé par Stéphane Bertrand, consultant, le chantier aura pour principaux mandats : de prioriser les recommandations émises des études, de mobiliser l’écosystème autour de la réalisation des priorités identifiées, de rédiger et mettre en œuvre le plan d’actions et enfin, de faire valoir l’importance de procéder à des investissements dans toute la chaîne de valeur de l’aluminium afin d’en assurer sa pérennité.
 
Déjà, des actions ont été mises en place. Parmi celles-ci, mentionnons le projet de cybersécurité, travaillé en collaboration avec Aéro Montréal, qui permet d’outiller les entreprises en matière de cybersécurité grâce notamment, à des cercles de partage de bonnes pratiques, des événements de sensibilisation et de l’accompagnement jusqu’à l’obtention de certifications.
 
De même le chantier de l’Aluminerie de l’avenir travaille pour accélérer les projets de traçabilité et de valorisation de l’aluminium afin de générer des gains de performance et de productivité. 
  
Nul doute que le nouveau chantier de l’Aluminerie de l’avenir est un levier important pour la compétitivité de l’industrie de l’aluminium qui, rappelons-le a un impact économique majeur pour le Québec. Grâce à ses 6,4 milliards de dollars d’exportation d’aluminium primaire en moyenne par année – dont l’empreinte carbone est la plus faible au monde – le Québec est un exportateur mondial de premier rang. Des 38 000 emplois totaux de l’industrie de l’aluminium, 80 % (29 800) sont répartis dans les 1734 entreprises transformatrices, dont le chiffre d’affaires s’élève à 11,6 G$.
 
« Nous devons nous adapter rapidement pour développer un modèle efficace et performant de notre industrie afin qu’elle soit bien outillée pour l’avenir. Ce nouveau chantier vient donc appuyer la Stratégie québécoise de développement de l’aluminium 2021-2024, émise par le gouvernement du Québec qui vise à allier Innovation et savoir-faire. Et AluQuébec, à titre d’organisme fédérateur, est fière de consacrer tous les efforts nécessaires pour appuyer son industrie et faire en sorte qu’elle demeure au premier plan en termes de retombées économiques pour le Québec », a conclu François Racine, président-directeur général d’AluQuébec.

Le nouveau chantier Aluminerie de l'avenir s'ajoute aux cinq autres chantiers d'AluQuébec : 

  1. Bâtiments et construction durable
  2. Infrastructures et ouvrages d'art
  3. Matériel de transport
  4. Valorisation et recyclage de l'aluminium
  5. Équipementiers et fournisseurs spécialisés

Partager le communiqué :

LinkedIn Twitter Facebook