Publications
Communiqué

AluQuébec contribue à une initiative porteuse pour l'élaboration d'un guide qui sera bénéfique pour l'industrie des ponts et passerelles

Montréal, le 17 mars 2021 – AluQuébec, via son chantier Infrastructures et ouvrages d'art, est fière de contribuer à l'élaboration d’un guide sur la conception des ponts piétonniers, cyclables et multifonctionnels de l’Association canadienne de normalisation (CSA). 

En plus d’une contribution financière de 25 000 $, AluQuébec a dédié une ressource pour siéger au comité de rédaction de ce guide, en l’occurrence M. Mario Fafard, responsable du chantier Infrastructures et ouvrages d’art chez AluQuébec. À terme, ce nouveau guide profitera aux propriétaires de ces ouvrages d’art ainsi qu'aux ingénieurs et consultants qui conçoivent et construisent ce type de structure.
 
Les assises d’une nouvelle norme
Le guide doit être conforme au processus d'élaboration de normes par consensus accrédité par le Conseil canadien des normes (CCN). Il devrait être publié à temps pour être référencé dans l’édition 2025 du Code canadien sur le calcul des ponts routiers (CSA S6:25). Qui plus est, ce guide pourrait par la suite constituer la base d'une nouvelle norme, ou, à tout le moins, d'une nouvelle section dans l'édition 2030 de CSA S6.
 
Outre M. Fafard, Mme Pampa Dey, titulaire de la Chaire de leadership en enseignement (CLE) sur la conception en structures durables en aluminium, soutenue par AluQuébec, l’Association de l’aluminium du Canada, le ministère des Transports du Québec ainsi que le ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec, est également membre du comité technique responsable de la rédaction du guide.
 
La plus ancienne passerelle en aluminium au Québec fête ses 35 ans… et aucun entretien!
L’aluminium est un matériau de choix pour les passerelles pour deux principales raisons : sa haute résistance à la corrosion et sa légèreté. Rappelons que la plus ancienne passerelle en aluminium au Québec – le pont Banc de la SÉPAQ – a 35 ans et qu’aucun entretien n’a été nécessaire à ce jour, mis à part pour le platelage en bois. Une récente visite d’AluQuébec sur le site a permis d’observer que la structure n’a subi aucune dégradation, tant pour les pièces en aluminium extrudées que pour les assemblages boulonnés.

Pour consulter les données techniques du pont Banc, ainsi que celles d’autres passerelles en aluminium, rendez-vous sur le Répertoire des passerelles en aluminium au Québec mis en ligne par le Centre d'expertise et d'innovation sur l'aluminium d'AluQuébec (CeiAl).

Le pont Banc traverse un des nombreux rapides de la rivière Jacques-Cartier. Cette passerelle, propriété de la SÉPAQ, a 35 ans et aucun entretien sur les extrusions et l’assemblage boulonné en aluminium n’a été requis à ce jour.