Publications
Communiqué

AluQuébec, la Grappe industrielle de l’aluminium du Québec est enthousiaste d’entreprendre le projet de l’aluminerie de l’avenir

Montréal, le 28 mars 2018 – AluQuébec, la Grappe industrielle de l’aluminium du Québec, se réjouit de l’annonce du Plan économique du gouvernement du Québec qui accorde 33 M$, au cours des trois prochaines années, à la poursuite de sa Stratégie québécoise de développement de l’aluminium.

Cette enveloppe permettra de continuer à soutenir des initiatives mobilisant l’ensemble de l’industrie et favorisera le développement de projets dédiés à la transformation de l’aluminium en plus d’encourager la compétitivité et le renforcement de l’ensemble de la filière.

3 M$ à AluQuébec pour l’aluminerie de l’avenir
Parmi ces projets, le gouvernement du Québec a confié à la Grappe industrielle de l’aluminium, la mise en œuvre de l’aluminerie de l’avenir en octroyant un soutien financier de 1 M$ par année au cours des trois prochaines années.

« Pour demeurer compétitive, l’industrie québécoise de l’aluminium doit s’adapter et développer de nouvelles technologies qui permettent la création d’un modèle d’usine du futur et nous sommes très heureux d’ajouter à nos projets, cet important mandat. Une démarche fort stimulante, qui sera bénéfique pour l’ensemble des joueurs de notre filière », mentionne Marie Lapointe, présidente-directrice générale d’AluQuébec, heureuse de cette confiance du gouvernement envers la Grappe.

La filière de l’aluminium constitue une industrie d’importance stratégique pour le Québec. Avec un chiffre d’affaires de quelque 13 G$, l’aluminium est le 2e segment d’exportation au Québec après l’aérospatiale (environ 10 % des exportations québécoises). Le secteur de la transformation de l’aluminium compte à lui seul 1500 entreprises offrant 17 000 emplois, dont la moitié dans la région de Montréal. Pour l’ensemble de l’industrie, on parle de 30 000 emplois directs. 

« Avec un impact économique aussi important, le Québec se doit de développer en amont les technologies du futur pour demeurer stratégiquement positionné sur l’échiquier mondial et nous avons ici tous les atouts nécessaires pour y parvenir », ajoute Marie Lapointe, confiante que l’aluminerie de l’avenir suscitera un vif intérêt auprès des membres de la Grappe qui seront mis à contribution pour offrir leur expertise et les outils nécessaires à la réalisation de ce projet.