Procédés de tranformation

Présentation

Facilement malléable, l’aluminium trouve sa place dans une multitude de produits et d’usages qui mettent à profit ses caractéristiques inégalées de légèreté et de durabilité. L’offre de services québécoise en matière de transformation de l’aluminium répond à tous les besoins des entreprises manufacturières qui désirent intégrer le métal gris à leurs produits ou procédés de fabrication.

Matériau vert par excellence – l’aluminium se recycle à l’infini –, il est le choix tout désigné des donneurs d’ordres qui se préoccupent d’environnement et de développement durable. Sa légèreté alliée à sa robustesse améliore l’efficacité énergétique du matériel roulant, tandis que sa longévité diminue le cout total de possession des infrastructures qui l’intègrent.

L’aluminium est disponible en abondance au Québec grâce aux huit alumineries et aux nombreux recycleurs qui offrent toute la gamme des alliages. Des centaines de transformateurs façonnent ensuite le métal pour l’adapter aux besoins des donneurs d’ordres et des clients-utilisateurs. Des procédés de mise en forme comme l’extrusion, la forge ou la fonderie façonnent le métal selon la forme à obtenir. L’aluminium transformé peut ensuite être usiné, découpé avec précision et plié dans toutes les formes. Il est aussi possible de traiter sa surface et d’assembler plusieurs pièces pour créer des structures de toutes les dimensions. Les différents alliages améliorent enfin ses propriétés mécaniques dont sa durabilité, sa malléabilité ou sa résistance à la corrosion. Les possibilités sont infinies!

La cartographie de l’industrie québécoise de la transformation de l’aluminium réalisée pour le compte d’AluQuébec a recensé 1 409 établissements – 923 entreprises manufacturières et 684 fournisseurs – dans 13 secteurs industriels ayant le métal gris comme dénominateur commun.

Nous vous invitons à prendre connaissance de l’offre de services québécoise en matière de transformation d’aluminium.